Le renforcement des pentes rocheuses protège les membres d'Esquimalt

Le talus rocheux situé au-dessus de l'Unité de plongée de la Flotte de la BFC Esquimalt est maintenant renforcé pour prévenir les glissades.
Le talus rocheux situé au-dessus de l'Unité de plongée de la Flotte de la BFC Esquimalt est maintenant renforcé pour prévenir les glissades.

Les membres de l'Unité de plongée de la Flotte (UPF) du Canada sont confrontés à de nombreux risques, mais pour l'unité de la BFC Esquimalt, l'un de ces risques se trouvait sur la terre ferme.

Les bâtiments qui composent l'UPF à Esquimalt ont été construits il y a de nombreuses années au pied d'une paroi rocheuse devenue, avec le temps, une préoccupation. Pour assurer la sécurité de tous, un plan a été établi pour purger la roche, enlever les débris et installer des boulons d'ancrage dans la roche et du grillage métallique, a déclaré Patrick Heintz, chef d'équipe, Services de construction de CDC, à la BFC Esquimalt.

Les défis rencontrés par le MDN et l'équipe de projet de CDC étaient très variés.

Tout d'abord, la zone située au sommet de la pente est un site archéologique connu des Premières Nations, avec un cairn funéraire à proximité. Chaque étape des travaux a dû être soigneusement surveillée pour s'assurer que la zone n'était pas touchée.

Ensuite, les équipes n'étaient pas sûres de l'ampleur de la purge nécessaire : des tirs d'artillerie sur le mur avaient amorcé les fissures, et on ne savait pas très bien quelle était la profondeur des dégâts et quelle était la quantité à enlever. Finalement, 510 chargements de camions ont été retirés du site, soit un volume de plus de 2 800 m3. Certains rochers qui sont tombés avaient la taille de petits véhicules.

Cela demande beaucoup de coordination : notamment la construction de bermes pour protéger les bâtiments et une dépendance totale aux générateurs, puisqu'il n'y avait pas de poteaux électriques accessibles dans la région. Il était essentiel de maintenir l'UPF en activité en tout temps.

Ce projet de 3,3 millions de dollars a duré 18 mois et s'est achevé en mai 2019. L'UPF est de retour et utilise les espaces situés sous le mur désormais renforcé.


Partagez

Dans nos numéros précédents

CDC aide des anciens du CMR à souligner la contribution du véhicule blindé léger III

Un nouveau monument commémoratif au Collège militaire royal (CMR) de Kingston souligne la contribution du véhicule blindé léger, connu sous le nom de VBL III, à la mission militaire du Canada en Afghanistan, ainsi que ceux qui y ont servi.

Des champs de tir plus écologiques : déploiement d'un nouveau prototype de collecteur de balles à Valcartier

Depuis plusieurs années, les Forces armées canadiennes cherchent à éliminer la contamination par le plomb dans les champs de tir de garnison.